Leur enseigner à utiliser la litière.

 
  
LA PROPRETE.
 
Vers 3-4 semaines, l'élimination se fait naturellement, sans la stimulation du léchage. A cette même période, les chatons commencent à manger de la nourriture solide : la mère ne les nettoie plus et il faut alors mettre en place de suite un petit bac à litière.
Pour qu'ils comprennent à quoi sert le bac, vous pouvez ramasser les "accidents" et les placer dans la litière, y mettant ainsi une odeur de référence.
Si un chaton commence à gratter le sol ou à tourner sur place, mettez-le de suite dans le bac. Celui-ci doit être facile d’accès : proche et de rebord bas.
Ils comprendront d'autant mieux l'utilité de la litière qu'ils pourront observer maman s'en servir : ne l'empêchez pas d'y aller.
Cette période d’apprentissage est assez salissante car les petits adorent jouer avec la litière, y faire la bagarre et s’y roulerIl faudra alors la vider et nettoyer ses abords très souvent pour éviter les traces de pattes brunes partout : préparez du papier absorbant et du produit nettoyant, ou mettez un petit tapis lavable en sortie du bac. On peut désinfecter les bacs à litière avec de la javel ou tout autre désinfectant. 
 
Les futures familles des bibous n'utiliseront sans doute pas toutes la même sorte de litière que vous, d'où l'importance d'habituer les bébés dès le départ aux différentes variétés existantes. 
 
 
 
  • La litière minérale : c'est la plus commune. Elle est bon marché mais produit de la poussière, n'est pas évidente à nettoyer et sent vite mauvais. Il faut en mettre beaucoup et la changer souvent.
  • La litière agglomérante : elle ressemble à du sable gris qui se forme en boules au contact des urines. Il est alors très simple de trier le propre du sale.  Il faut en mettre une bonne épaisseur, mais elle se change peu souvent et absorbe bien les odeurs. Les chats l'adorent mais les petits grains coincés dans les coussinets se retrouvent vite dans toute la maison : mieux vaut mettre un petit tapis en sortie.
  • La litière végétale : sous forme de petits granulés cylindriques beige-jaune, elle est d'origine naturelle biologique, donc entièrement biodégradable et peut se jeter dans la nature, au compost ou aux toilettes. Les granulés tombent en sciure lorsqu'ils sont humidifiés : à l'aide d'une pelle, on garde les granulés et on jette la sciure et les déchêts, c'est facile. Nombreux chats refusent par contre d'y aller s'ils n'y ont pas été habitués. Il faudra donc la leur présenter au plus tôt et ne pas oublier le tapis en sortie pour retenir la sciure. Même si on ne doit en mettre vraiment très peu parce qu'elle gonfle beaucoup (couvrir à peine le fond), elle est souvent assez chère à l'achat si vous l'achetez au rayon animalerie, mais comme elle est exactement identique aux pellets de chauffage pour poele à granulés (sciure pure de bois compactée, sans ajout), mieux vaut prendre un sac de pellets : le prix est divisé par 4 ou 5 !!!
  • La litière de silice : ce sont de petits cristaux qu'on ne change en moyenne qu'une fois par mois, pour un chat seul. On vide le sac dans le bac et ne reste plus qu'à oter les excréments au fur et à mesure. Quand tout est sali, on jette, nettoie le bac et on recommence. Même si les odeurs sont bien gardées, elle est très chère, fait du bruit à l'utilisation, est peu esthétique car les cristaux pleins d'urines sont jaunes, fais de la poussière et la majorité des chats ne l'apprécient pas.

Mon avis personnel : ma préférée - et celle de la majorité des chats - est l'agglomérante. Mais comme en élevage on doit changer les litières très souvent, elle revient trop cher et remplit nos poubelles trop vite. Nous utilisons donc des granulés de bois qui se recyclent naturellement au fond du jardin, et le conditionnement en sac de 15kg des pellets nous arrange bien, vu la quantité utilisée.

Pour les intéresser au bac à litière, on peut laisser les petits dans une petite pièce ou dans un parc pendant les premiers jours de l'apprentissage.
Et quand leur espace de découverte sera agrandi, vous devrez penser au fait que les chatons ont de petites pattes et ne peuvent se retenir longtemps, d'où l'importance de mettre une litière par pièce accessible, voire 2 pour les grandes pièces.
Une fois le principe d'utilisation de la litière bien assimilé et les chatons étant plus dégourdis, on échangera progressivement les petits bacs pour des caisses fermées, mais on enlevera au début les portes pour simplifier l'accès.
On ne les remettra qu'après un acclimatement complet. Il sera alors peut-être nécessaire de mettre chaque chaton individuellement dans le bac et de le laisser se débrouiller pour qu'il sorte malgré la porte. Cette situation attise leur curiosité et tenter d'entrer et sortir devient souvent un jeu très drôle pour eux.
Si ce n'est pas le cas, on pourra accrocher la porte ou la coincer pour qu'elle soit à moitié ouverte et on réduit l'ouverture un peu tous les jours.
L'apprentissage se fait toujours mieux par le jeu, la progression ou la répétition : on ne dérange jamais un chat qui se soulage et on ne punit pas un chaton malpropre en lui mettant brutalement le nez dans la litière car minet pourrait avoir peur de s'approcher du bac.
Un chaton doit être entièrement propre au plus tard vers 6 ou 7 semaines.
 

 

La chatterie est affiliée et recommande :

 

Site ouvert le 02 Septembre 2007.

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site