La stérilisation précoce en élevage

LA STERILISATION PRECOCE EN ELEVAGE.

Nous ne pratiquons actuellement pas de stérilisation sur nos chatons, mais le sujet est tellement soumis à débats que je voulais vous faire partager le résultat de mes recherches. (Pour ceux que ça intéresse, j'ai mis des observations personnelles à la fin de la page.)

Je précise bien que je ne peux pas parler de mon expérience personnelle, vu que je n'ai jamais eu recours à la stérilisation précoce, et qu'il s'agit là uniquement d'un "bilan récapitulatif" de ce que j'ai pu découvrir sur le net et pu entendre de la part de personne y ayant eu recours.

Voici d'ailleurs le lien le plus "sérieux" que j'ai trouvé : http://www.cfl-club.com/sterilistation-precose.pdf

 

QU'EST-CE QUE LA STERILISATION PRECOCE ?

Habituellement, les vétérinaires ne stérilisent les chatons qu'à partir de 6 mois. Certains n'acceptent de pratiquer cette intervention que plus tard encore.

Mais il est possible de neutrer un chaton beaucoup plus tôt : dès 7 semaines. Une intervention chirurgicale stérilisante pratiquée sur un chaton âgé de 7 à 12 semaines est ainsi nommée stérilisation précoce; elle est appelée pré-pubertaire si elle est effectuée avant 6 mois.

Cela dit, le chaton est si petit à 7 semaines que cela complique les choses pour le vétérinaire, qui devra utiliser du matériel pédiatrique et travailler sur un petit chaton, de petits organes. On conseillera donc d'attendre que le petit chat pèse au moins 1kg.

En France, les élevages qui utilisent ce procédé ne confient souvent leurs bébés au vétérinaire qu'après le rappel de vaccin : environ 8 à 10 jours après.  Donc : si la primo vaccination est effectuée vers 8 semaines (suivant vaccin et éleveur), le rappel de vaccination se fera vers 12 semaines (suivant vaccin, date de la primo et éleveur), alors la stérilisation précoce sera faite vers 13/14 semaines. Mais certains vétérinaires font tout en même temps, sans provoquer de complications.


LES AVANTAGES DE LA STERILISATION PRECOCE.

Pour le chat : il semblerait que plus les chatons sont jeunes, plus ils se remettent vite de l'anesthésie et de l'opération.

On parle aussi de "meilleure croissance", car la puberté sollicite le chat et donc peut entraîner un déséquilibre dans son développement à ce moment-là. Pas de perturbation de cet ordre donc pour un chaton stérilisé ante pubertas.

Là, c'est controversé, mais certains affirment que la prise de poids est rare sur un chat stérilisé précocement alors qu'elle est assez fréquente chez le chat stérilisé après puberté.

http://img15.hostingpics.net/pics/478888Historis2sema.png

Pour l'éleveur : c'est une garantie que le chaton vendu ne reproduira pas. (pas de portées "concurrentielles", pas d'exploitation des chattes par des gens peu sérieux, pas de mauvais mariages, ...)

Pour l'adoptant : c'est la tranquilité par l'absence des chaleurs pour la femelle, des marquages urinaires pour le mâle, et des tentatives d'escapades en temps de reproduction pour les deux. Et surtout : plus de peur à avoir pour l'anesthésie et l'opération, pas de suivi et de soins, pas de démarches et dépenses supplémentaires car tout à été fait chez l'éleveur.


LES INCONVENIENTS DE LA STERILISATION PRECOCE.

Pour le chat : aux dires des éleveurs et de beaucoup d'autres, il n'y en a pas ! Si on fouille bien, on découvre que la castration précoce entraîne fréquemment des différences anatomiques dans le développement du pénis : certains pensent que cela peut favoriser les problèmes d'obstruction urinaire, mais les études montrent que les risques de cet ordre sont identiques pour tous les chats stérilisés, quel que soit l'âge de l'intervention et le développement du pénis.

Pour l'éleveur : c'est une dépense supplémentaire non négligeable, surtout qu'elle est à supporter sur les chats de compagnie, généralement vendus moins chers que les chats de reproduction/exposition. C'est un stress important, du temps et du travail en sus et il y a toujours des risques de perdre un chaton ou de devoir subir frais et complications liées aux soins supplémentaires liés à l'anesthésie et à l'opération, surtout s'il y a eu souci.

Pour l'adoptant : les inconvénients sont les mêmes que pour une stérilisation classique (on ne parle généralement que de poids à surveiller), mais la décision a été prise avant d'avoir minou à la maison et même si le chat est le plus extraordinaire qu'il ait jamais eu, il ne pourra pas avoir de rejeton de son grand amour.


MON AVIS PERSONNEL...

Pour moi, l'argument d'une meilleure croissance est léger car tous les chats grandissent pendant leur puberté (même irrégulièrement), depuis toujours, de façon naturelle. Mais ce qui me plait, c'est que le chat se remet plus facilement et plus vite de l'opération, que les propriétaires ne peuvent plus avoir de mauvaises surprises à ce niveau-là.

Pour les gens qui ne veulent pas d'un chat fertile à la maison, c'est une solution idéale qui leur simplifie la vie et cela leur assure tranquilité dès l'adoption du chaton.

Là où je grince un peu des dents, c'est parce que certains ne le font qu'afin d'empêcher systématiquement les autres de faire des portées, sous prétexte que l'élevage est compliqué, qu'il faut laisser ça aux professionnels. En gros, vous ressentez sur leurs sites qu'il n'y a qu'eux qui peuvent bien faire, que les autres sont tous des incapables...

Je suis d'accord sur le fait que la reproduction des chats de race n'est pas simple, et qu'il faut un minimum de savoir et surtout du sérieux. Mais chaque éleveur a été un jour débutant et les gens sont tout de même parfois consciencieux, se renseignent convenablement, réfléchissent longuement, souhaitent faire les choses en règle, correctement, et écoutent les conseils avisés des chatteries plus expérimentées. Pourquoi stopper catégoriquement cet entrain ? Il est sûr qu'un éleveur ayant fait confiance et découvrant qu'un de ses chatons vit en cage, reproduit à outrance ou que le sérieux de ses propriétaires est gravement mis en cause aura tellement mal au coeur qu'il ne pourra que difficilement redonner sa confiance. Il s'assure de sa tranquilité à ce niveau-là par la stérilisation avant départ.

Je peux donc comprendre que les chatons vendus en compagnie soient confiés stérilisés dans un nombre grandissant de chatteries : si vous souhaitez faire reproduire votre chat, c'est à vous de montrer votre sérieux, d'être totalement honnête et de faire vraiment au mieux, pour que l'on vous fasse confiance.

Certains chats ont des défauts ou sont de "qualité" insuffisante pour reproduire (le droit naturel existe, bien entendu, mais rappelons tout de même que le but de l'éleveur est d'améliorer la race !), et si l'on veut s'assurer du fait que ce chat ne va pas être parent, il ne reste plus que la stérilisation avant départ, car le LOOF ne propose plus de pédigrées bloqués.

En conclusion : je pense qu'il n'existe pas de raison médicalement justifiable de se scandaliser de l'usage de la stérilisation précoce et qu'il faut par conséquent respecter le choix de chacun. Il est cependant vrai que c'est parfois compliqué de se voir confier un chaton entier si l'on souhaite le faire reproduire et que l'on débute... A vous de montrer patte blanche et de chercher un élevage sérieux et ouvert, prêt à vous céder un chaton non stérilisé et à vous aider dans vos débuts.

La stérilisation précoce évite les inquiétudes pour l'éleveur et les contraintes d'une stérilisation classique à l'acheteur. Je pense que c'est une bonne solution. Ce que je trouve un peu injuste, c'est la stérilisation inconditionnelle qui empêche tout le monde d'avoir des chatons : les gens sont parfois sérieux et veulent faire les choses bien, même s'ils débutent ou ne veulent qu'une portée. Mais à chacun son avis et son point de vue : les gens sont différents, ont des expériences distinctes et je crois qu'il faut savoir respecter les avis et choix personnels.

Chaque élevage a ses principes, chacun travaille, agit et pense différemment : quand vous choisissez d'adopter dans une chatterie qui stérilise précocement, vous vous devez d'accepter sa philosophie, sinon choisissez-en une autre qui correspondra plus à votre façon de penser ou à vos attentes.

Et vu que les risques médicaux ne sont pas plus importants que pour une stérilisation classique, je ne comprends pas que l'on puisse tant critiquer la stérilisation précoce, en chatterie ou chez des particuliers. Et si un client venait à me demander de lui confier un bébé déjà stérilisé, je pense que je le ferai, malgré ma peur des opérations sur mes loulous.

La chatterie est affiliée et recommande :

 

Site ouvert le 02 Septembre 2007.

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site